Même si vous débutez en informatique, vous savez sans doute ce que Web signifie. Tous ceux qui se rendent sur Internet se servent du Web. Il s’agit là du Web classique, accessible à n’importe qui, quelles que soient ses connaissances en informatique. On en parle comme du Web surfacique, en d’autres termes le Web de surface, donc à la portée de tous. Mais il y a du Web plus en profondeur, le Deep Web et le Dark Web. Que savoir à ce propos ?

Le Deep Web

Comme son nom l’indique, le Deep Web, c’est le Web profond, c’est-à-dire le Web auquel vous n’avez pas accès tous les jours. En effet, le Web surfacique ne représente que 5 % du monde du Web. Avez-vous l’impression que les pages référencées par les moteurs de recherche sont déjà innombrables ? Pourtant,, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il n’est pas donné à tous d’accéder au Deep Web, car il faut saisir exactement l’URL recherchée dans la barre d’adresse du navigateur, sinon, zéro résultat. L’accès est protégé par un mot de passe, les pages et les fichiers ne sont pas référencés et il n’y a pas de lien pointant vers la page.

Le Dark Web

La Dark Web, c’est la partie encore plus profonde du Web. Si vous vous servez de Chrome, de Firefox ou de Safari, bref, via des navigateurs classiques, il est tout simplement impossible d’accéder aux pages. Ce sont des navigateurs spéciaux tels que ZeroGat, SafetyGate invisible, I2P, Freenet ou Tor Browser qu’il faut utiliser pour atteindre le Dark Web. Mais en plus, il faut savoir avec précision quel est le lien du site pour pouvoir y accéder. Aujourd’hui, des personnes malveillantes se servent du Dark Web pour leur trafic, et vous pouvez y trouver absolument de tout, vente de drogues, d’armes, de bombes, etc.